Archives de catégorie : David Lynch

Mark Frost’s blog

Campbell says that we have, basically, two choices in how to exist in today’s world : you can live by through and for the financial… or the mythic. I believe that the work of genuine masterful storytellers can help keep us on the second path. Among the many things you might find along that way may include a sense of meaning in life, deeper compassion and connection, maybe even something like enlightenment.

Campbell dit que nous avons, fondamentalement, deux choix dans la façon d’exister dans le monde d’aujourd’hui : vous pouvez vivre à travers et pour le financier… ou le mythique. Je crois que le travail de véritables conteurs magistraux peut nous aider à rester sur la deuxième voie. Parmi les nombreuses choses que vous pourriez trouver dans ce sens, vous trouverez peut-être un sens de la vie, une compassion et une connexion plus profondes, peut-être même quelque chose comme l’illumination. (Google traduction)

Texte issu du Blog de Mark Frost

Mark Forst est le co-auteur, avec David Lynch, de la série Twin Peaks. Son père Warren Frost était comédien (il est décédé en 2017). Il interprète le rôle du médecin, William Hayward, père de Donna Hayward (Lara Flynn Boyle), la meilleure amie de Laura Palmer (Sheryl Lee).

Une passion

Une passion qui me parait étrange, pleine de bruit et de fureur. Plein de son, également étrange. Bruit d’animaux venus d’on ne sait où. Oui, il y a quelque chose de sombre et d’envoutant. Quelque chose de lynchéen. Quelque chose d’Elephant Man. Je pense à ce film et à ces images d’une femme effrayée, écrasée par des éléphants, rendue folle par ce qui n’est peut-être qu’un fantasme, un rêve, un cauchemar.

Mulholland drive

Une scène érotique. Une scène d’amour saphique, mais un film génialissime. Un film pour comédiennes et pour comédiens. Un film où les interprètes sont mis en valeur. Car David Lynch aime les acteurs et il les filme avec amour. Eraserhead, Mulholland Drive, Twin Peaks (même s’il n’a pas réalisé tous les épisodes des deux premières saisons), Blue Velvet (ce n’est pas celui que je préfère), Lost Highway et même Une histoire vraie (que je n’aime pas du tout. Mais il y a Harry Dean Stanton et la magnifique Sissy Spacek) et bien sûr Elephant Man.

Audrey’s Dance

Sherilyn Fenn – superbe – (Audrey Horne in Twin Peaks, de David Lynch et Mark Frost)

Audrey’s Dance (Instrumental) – Angelo Badalamenti

Mystère, drôlerie, cocasserie, émotion, mysticisme, frayeur, amour, amitié, il y a tout ça dans Twin Peaks, et plus encore.

Rebekah Del Rio

Llorando magnifiquement interprété par Rebekah Del Rio dans le film de David Lynch, Mulholland Drive (2001 – Studiocanal, Les Films Alain Sarde, Asymmetrical Productions, Babbo Inc.,The Picture Factory), avec, notamment Naomi Watts, Laura Harring, Justin Theroux, Ann Miller et Angelo Badalamenti.

Ce film, un autre film de David Lynch, m’a totalement fasciné. Je l’ai vu à sa sortie et je me souviens avoir vécu avec lui pendant plusieurs jours. J’avoue que, sur le moment, je n’ai pas très bien saisi les deux partie. La partie réelle et la partie rêvée, ou fantasmée, par le personnage interprété par Naomi Watts. Ce n’est que bien après que j’ai compris. Tout est génial. Le scénario, la réalisation, l’interprétation. Décidément, David Lynch est pour moi un rêveur, un poète, doté d’une intelligence remarquable qui lui permet de mettre en forme ses rêves sans les dénaturer. Car tous ses films sont comme des rêves éveillés, ses films mais aussi sa série Twin Peaks qu’il a créé et écrit avec Mark Frost. C’est comme s’il avait un accès direct à une partie de son cerveau qui nous est parfaitement inconnue, sauf, peut-être lorsque nous rêvons.